Coloration végétale

Décolorer ses cheveux teints au henné – Résultat ombre hair / tye and die.

on
mai 10, 2020

On entend souvent que le henné et les décolorations ne sont pas compatibles, mais surtout que vous risquez de finir avec les cheveux verts ou… de les perdre. C’est pour cette raison que la plupart des coiffeurs refusent de décolorer des cheveux teints au henné et on ne peut pas leur en vouloir. Mais alors est-ce vrai, peut-on ou pas décolorer des cheveux teints au henné ?

Les sels métalliques

La première chose à savoir est qu’il existe de bons et de mauvais hennés. Il faut être sûre de la bonne source de son henné avant de penser à la décoloration. Pourquoi ? Parce que certains hennés, ceux vendus en grande surface par exemple, contiennent des « sels métalliques » et c’est cet ingrédient qui risque de provoquer de mauvaises réactions avec les produits chimiques.

Si vous achetez votre henné sur la boutique « Henné et soins d’ailleurs » par exemple, là où je me le procure, ou encore « Aromazone« , « Henné indigo et compagnie« , vous ne risquez rien puisque le henné est pur et ne contient pas de mauvais ingrédients. Le seul risque est que vos cheveux ressortent orange vif / carotte puisque la décoloration altère votre couleur naturelle de cheveux mais pas le henné qui lui reste sur votre cheveux. Si vous faites un henné sur des cheveux blancs ou blonds, il sera forcément plus vifs que sur des cheveux plus foncés. Il faut simplement doser la décoloration, je vous invite à voir le résultat sur mes cheveux et à lire la suite de l’article.

L’indigo

Connaissez-vous cette poudre qui sert à colorer vos cheveux en noir ou assombrir la couleur de votre henné ? On l’utilise pour obtenir du brun ou des roux moins vifs. C’est elle qui risque de donner à vos cheveux une teinte verte… Et oui, parce que l’indigo à la base c’est bleu-vert. Mélangée au henné et suivant votre couleur de cheveux elle donne bien sûr d’autres résultats mais si vous décolorez vos cheveux sous de l’indigo vous ferez ressortir sa vraie couleur et bonjour les reflets verts.

Avant de penser à décolorer vos cheveux il faut donc être sûre de ne pas avoir de traces d’indigo sur ces derniers, et l’indigo c’est tenace. J’en avais fait plusieurs mais cela remonte à trois ans et j’ai coupé mes cheveux depuis, j’avais aussi fait un color B4 qui en avait retiré déjà toutes traces. J’étais donc sûre de ne pas courir le risque d’avoir des mèches vertes, mais par mesure de précaution il vaut mieux faire une mèche « test ».

Si vous n’avez jamais fait d’indigo vous ne craignez rien, mais ATTENTION si vous avez déjà coloré vos cheveux avec des mélanges touts prêt du type khadi car ils en contiennent souvent.

Pourquoi avoir choisi de décolorer ? Ombre hair, le bon compromis.

Je colore mes cheveux au henné et je l’utilise en soin depuis environ 3 ans maintenant et je ne pourrais pas m’en passer, mais avec le temps et les couches de henné mes cheveux ont foncé et j’ai de plus en plus de mal à obtenir les reflets que je voudrais. Je rêve d’être rousse, mais étant brune de base c’est mission impossible.

Il y a quelques mois je me suis mise en tête que j’allais tenter une solution plus chimique pour éclaircir mes cheveux, mais à titre exceptionnelle : La décoloration. Je ne voulais pas abîmer mes cheveux et les décolorer entièrement, je pensais donc opter pour l’ombre hair ou le tye and die pour redonner un peu de fraîcheur à ma couleur sans que ce soit irréversible. L’avantage de cette technique c’est que si je souhaite m’en débarrasser il me suffira de couper mes cheveux, ça peut paraître radical mais ça ne me pose pas de problème. Ensuite cela n’abîme que très peu puisque vous n’avez pas à renouveler la décoloration. Enfin si mes cheveux poussent je n’aurais pas de problèmes de racines

J’ai menti à ma coiffeuse. Je lui ai dit faire des colorations végétales mais absolument pas de henné, pourquoi ? Parce qu’elle refusait de décolorer des cheveux colorés au henné. Je lui ai expliqué que mon seul risque était de finir avec des cheveux roux pétants mais qu’il n’y aurait aucune mauvaise réaction puisque je faisais des colorations végétales, elle a accepté mais je sais que ce n’est pas le cas de tous les coiffeurs. C’était un tout petit mensonge au fond, le henné n’est-il pas une coloration végétale après tout ?

J’ai préféré la prévenir de l’éventuel résultat car ainsi elle pouvait doser la décoloration. J’ai aussi choisi de commencer par quelques mèches tests en demandant un très léger balayage uniquement sur les longueurs, près des pointes, afin de pouvoir couper si il y avait un gros raté et de voir le résultat. J’ai eu de très jolies mèches rousses, pas trop flashy puisqu’elle a très bien dosé, que je pouvais dans tous les cas reteindre immédiatement au henné si je trouvais le résultat trop vif.

J’étais satisfaite, j’ai pris rendez-vous un mois plus tard pour mon ombre hair.

Une semaine avant la décoloration j’avais fait un henné du Gabès avec du Red Kamala, une poudre rouge vif qui renforce la teinte rouge puisque je souhaitais obtenir un roux-rouge. Je préférais faire mon henné avant la décoloration afin qu’elle dose le résultat et que je puisse voir le « vrai » rendu, si je décolorais avant et que je faisais un henné ensuite par dessus je n’étais pas certaine du rendu de couleur que j’allais obtenir.

Les mèches ont bien chauffées et d’après la coiffeuse il y avait une odeur « désagréable » sur le coup, parce que le produit faisait simplement ressortir l’odeur toute fraîche du henné. Bon, ça sentait les épinards… qu’on se le dise, mais c’est habituel et après le shampoing et sur cheveux secs on ne sentait plus rien.  Tout a très bien pris au bout de quelques minutes à peine.

L’ombre hair est beaucoup plus joli sur des boucles. J’ai eu des mèches moins rousses que d’autres, les reflets quasiment « blonds » viennent des mèches qui avaient déjà subi une décoloration et qui sont donc encore plus claires que les autres. Cependant elles ne sont ainsi qu’en plein soleil, selon mon exposition et les reflets elles ne sont pas aussi blondes.

Suivant les photos les résultats de couleur ne sont pas les mêmes. Pourquoi ? Simplement parce qu’on parle de henné et pas de coloration chimique. Le henné réagit différement selon la lumière, selon la couleur des cheveux. En lumière intérieur je suis plus « brune » car le henné ne se reflète pas autant que sous une lumière naturelle, ce sont donc surtout mes vrais cheveux qui ressortent avec seulement quelques nuances de reflets. C’est ça la magie du henné !

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Amandine
Vaucluse, France

Passionnée de soins naturels pour les cheveux et de cosmétiques, je vous donne mes astuces pour se soigner avec les plantes et être belle au naturel !